PREVISION DU MILDIOU DE LA POMME DE TERRE DANS LE NORD-OUEST ALGERIEN


ABDERRAHMANE Omar ,  BERDJA Rafik  et  BENCHABANE Messaoud

Résumé

 Description du sujet : Le présent travail a pour but de tester la validité de deux modèles prévisionnels (Smith et Negfry) en termes de pouvoir prévisionnel de la maladie du mildiou dans la vallée du Chelif Algérien.

Objectifs : L’objectif principal du présent travail est de mettre en exergue les différents facteurs de risque de développement de la maladie du mildiou de la pomme de terre et de recommander un programme de lutte chimique dans le nord-ouest Algérien.

Méthodes : Les informations concernant : la date de plantation, l’utilisation des fongicides, l’intensité et la progression de la maladie sont recueillis et utilisés en terme d’entrées des deux modèles de Smith et Negfry, afin d’obtenir des prévisions en terme de recommandation de traitements fongicide.

Résultats : Les deux modèles ont montré une bonne sensibilité aux épidémies en lançant des avertissements pertinents allant de 04 à 07 jours avant leurs occurrences réelle du mildiou sur terrain.

Conclusion :  L’application de ce type d’approche contemporaine de recommandation et application de fongicides appropriés durant les périodes critiques d’initiation de la maladie du mildiou peut retarder ou éventuellement éviter le développement d’épidémies ; approche que nous recommandons de manière vive et qui pourrait avoir des répercutions concrètes en terme de diminution de pertes économiques.

 POTATO DOWNY MILDEW FORECAST IN NORTHWEST ALGERIA

 Abstract

 Description of the subject: The purpose of this work is to test the validity of two predictive models (Smith and Negfry) in terms of their predictive power of downy mildew disease in the Algerian’s Chelif Valley.

Objective: The main objective of this work is to highlight the different risk factors for the development of downy mildew disease in potatoes and to recommend a chemical control programme in northwestern Algeria.

Methods: Information on: planting date, fungicide use, disease intensity and progression are collected and used in terms of inputs from both Smith and Negfry models to obtain predictions in terms of fungicide treatment recommendations.     

Results: Both models showed good sensitivity to epidemics by issuing relevant warnings from 04 to 07 days before the actual occurrence of late blight in the field.

Conclusion: The application of this type of contemporary approach of recommending and applying appropriate fungicides during critical periods of late blight disease initiation can delay or possibly avoid the development of epidemics; this approach is strongly recommended and could have concrete repercussions in terms of economic losses reduction.

PDF: 17- 1644-1652_ ABDERRAHMANE _et_al