LES SITES SECRETEURS DE QUELQUES PLANTES AROMATIQUES ET MEDICINALES D’ALGERIE


CHERIF H.S., CHAOUIA C., HAMAIDI M.S., ROUIBI A., BOUKHATEM M.N., BENOUAKLIL F., CHABANE D., FEKNOUS S., BOULAGHMEN F., MILIANI A. et SAIDI F.

Résumé:

De tout temps, le règne végétal a offert à l’Homme des ressources essentielles à son alimentation, son hygiène et sa santé. Depuis les temps les plus anciens, les parfums de ces mêmes végétaux sont associés à des rites mystiques, esthétiques et thérapeutiques. De nos jours, un certain nombre de plantes aromatiques et médicinales (PAM) sont encore utilisées sous diverses formes. Malgré leur omniprésence, la plupart d’entre elles ont été délaissées, ignorées voire méprisées au profit de médicaments « chimiques ». Ces derniers agissent d’une manière rapide en donnant les résultats escomptés. Mais cela n’est pas sans inconvénients d’où l’intérêt de revenir à la formule originale (naturelle). Les phytomédicaments connaissent un engouement considérable depuis qu’ils sont reconnus comme des solutions naturelles efficaces. Cette tendance est la raison principale du renouveau des médecines naturelles. [1]Avec les progrès de la recherche scientifique, de nouveaux principes actifs et de nouvelles propriétés pharmacologiques ont permis de faire des plantes à parfum d’authentiques médicaments. Leurs nombreuses actions biologiques peuvent corriger et traiter de nombreuses affections cutanées ou autres. [1]

Ce présent travail ne fait pas apparaître des molécules «aromatiques bioactives» issues des plantes à parfum mais met l’accent sur la localisation des sites sécréteurs chez ces plantes dites médicinales.

PDF:

NS07-38-42