Le Laurier Rose, un Phyto-insecticide contre le Criquet pèlerin


TAIL Ghania et KARA Fatma zohra

Résumé:

Les composés secondaires des plantes sont souvent considérés comme étant un moyen de défense de la plante productrice contre divers organismes comme les pathogènes et les ravageurs. Ces composés sont très nombreux et variés, et certains sont largement distribués, comme les alcaloïdes, les tanins et les terpènes. Dans l’optique de rechercher des alternatives aux méthodes de lutte chimique, on a évalué en condition de laboratoire l’effet des alcaloïdes extraits des feuilles du laurier rose (Nerium oleander) sur le Criquet pèlerin Schistocerca gregaria. Beaucoup de constituants toxiques ont déjà été isolés du laurier rose avec un domaine d’activité très large (insecticide, antimitotique, propriétés cardiotoniques). Les principes actifs à activité cardiotonique présents chez Nerium oleander sont l’oléandrine (ou folinérine), la nériine et la digitoxigénine. Cette composition chimique fait du laurier rose une plante toxique impliquée dans des accidents graves voire fatals. Les alcaloïdes dissous dans l’éthanol à 1% ont été appliquées aux concentrations : de 5, 10, 20 et 50 μl/ml (correspondant respectivement aux concentrations : C1, C2, C3 et C4) pour réaliser le test de toxicité. Le test a été réalisé sur 10 individus pour chaque dose. Le taux de mortalité des criquets huit jours après le traitement avec la dose de 5 μl/ml était de 81,97%. Pour les doses de 20 et 50 μl/ml, ce taux de mortalité était de 100 %. Les extraits alcaloïdiques des feuilles de N. oleander présentent un puissant effet insecticide contre S. gregaria. Par conséquent, ils peuvent être intégrés dans la lutte contre les locustes ravageuses des cultures.

PDF:

N05-56-60