ÉTUDE DE L’INFLUENCE IN VITRODE LA SPIRULINE SUR LA CROISSANCE DES BIFIDOBACTERIES


HAMOUDA ALI Imane et DOUMANDJI Amel

Résumé :

La spiruline une micro-algue bleue-verte filamenteuse, utilisée depuis l’antiquité comme aliment traditionnel pour les peuples de Mexique et d’Afrique. Récemment elle a fait l’objet de plusieurs études thérapeutique en raison de sa valeur nutritionnelle exceptionnelle. Plusieurs auteurs ont trouvé qu’un taux de 5 % de spiruline dans le régime alimentaire augmente la croissance des bactéries lactiques et des pseudo-lactiques grâce aux métabolites  extracellulaires de cette micro-algue. Le but de ce présent travail est d’optimiser les aptitudes technologiques soitlacroissance bactérienne etlepouvoiracidifiant des souches d’intérêt. Nous avons utilisé la souche Spirulina platensis produit français commercialisé en Maroc sous la dénomination commerciale «Vitalgue». Deux souches bifides Bifidobacterium bifidum (B1) et Bifidobacterium infantis (B16) isolées à partir des selles de nourrissons de moyens d’âge 15,4 mois sous différents types d’allaitement ont été sélectionnées. Une supplémentation du lait infantile1er âge «Biomil 1 » avec la spiruline en raison de 3 % permet une bonne influence sur les bifidobactéries, soit une amélioration du pouvoir acidifiant (pH=1,68) après 24 h de fermentation et une accélération du taux de croissance de 0,56 à 1,82 h-1(p < 0,05) de la souche Bifidobacterium infantis (B16). Alors que Pour la souche bifide Bifidobacterium bifidum (B1), elle semble présenter un pouvoir acidifiant plus important lorsqu’elle est ensemencée dans le lait infantile 1er âge (pH =1,86) après 24 de fermentation, avec un taux de croissance de 1,82 h-1.

PDF:

Vol 06 N01-67-74