ACTION DES PSEUDOMONAS SPP. FLUORESCENTS DANS LA MODULATION DE LA RECEPTIVITE DU SOL A FUSARIUM OXYSPORUM


Benchabane Messaoud, Toua Dalila, BENSAID Fatiha

Résumé:

Ces dernières années, dans les pratiques agricoles de nouvelles orientations (agriculture durable, agriculture biologique, biopesticides, produits bio….) commencent à s’imposer dans la conduite culturale et dans les activités commerciales. Les rhizobactéries du groupe Pseudomonas spp. fluorescents ont été largement utilisées dans le biocontrôle des pathologies végétales d’origine tellurique.(1,2,3,4,5,6,7) Vis-à-vis des trachémycoses provoquées par Fusarium oxysporum, plusieurs souches de ce groupe bactérien ont été expérimentées avec succès contre de nombreuses formes spéciales de ce pathogène (5,6,7,8). Même si leur utilisation reste limitée, des formulations à base de souches de ces rhizobactéries ont été mises sur le marché international des biopesticides en dépit des difficultés, agronomique et commercial, de leur application.
Outre les propriétés d’antibiose et de compétition trophique, la présence de ces rhizobactéries dans le sol joue un rôle fondamental dans la réceptivité des sols aux fusarioses vasculaires. Notre travail s’intéresse à l’étude de la réceptivité du sol aux souches antagonistes de Pseudomonas, lui permettant d’acquérir une résistance vis-à-vis de Fusarium oxysporum f. sp. albedinis.

PDF:

N01 – 34-36